Boss, are you in ?

Posted on Posted in Management
« Je ne vais pas avoir beaucoup de temps à vous accorder et ça risque d’être difficile de positionner dès à présent des points de suivi réguliers, dit Dave, CEO d’une entreprise digitale à Anna et Sam, consultants au sein du cabinet d’Innov+.
– Voici ma carte, n’hésitez pas à me contacter si besoin, je ne serai peut être pas en mesure de répondre immédiatement à vos sollicitations, mais je m’engage à vous donner des nouvelles sous 24h, ce projet est clé pour notre entreprise !! »
Anna et Sam rendent ensuite visite à Inès, une autre cliente du cabinet, directrice d’une société de services de paiement qui souhaite également lancer sa propre démarche d’innovation.

«  Ca me semble essentiel de passer le temps nécessaire lors de ce kick-off à vous décrire comment ce projet s’inscrit dans notre stratégie à 3 ans pour que vous ayez tous les éléments en main, vous savez que nous lançons une levée de fonds qui devrait nous offrir de belles perspectives.
– En revanche, voyez avec notre chargé d’innovation pour les aspects opérationnels et le déroulé de la mission, il a mon entière confiance, me reporte directement et saura mettre tous les moyens nécessaires à la réussite de ce projet. Retrouvons nous dans 6 mois pour fêter ce beau succès !! »

Disponibilité = engagement ? 
Les consultants d’Innov+ qui viennent d’assister à 2 lancements très différents, tant sur le fond que sur la forme – 15 mins avec Dave, 1h30 avec Inès – commencent le debriefing.
Très rapidement, ils entrevoient du potentiel dans le projet d’Inès et de belles opportunités à saisir pour Innov+. Dans une moindre mesure, le projet de Dave leur semble moins ambitieux, sans réel partage de la vision de l’entreprise. Ils ne s’attardent guère sur la question des moyens et des ressources alloués, qui à leurs yeux, peut être traitée plus tardivement dans la démarche.
Mais finalement, c’est surtout le peu de disponibilité d’Inès qui les préoccupe. Ils se demandent ce qui arrivera lorsque des décisions structurantes devront être prises et s’interrogent sur la capacité à trancher du chargé d’innovation. En revanche, l’engagement de Dave ne fait pas l’ombre d’un doute.
En conclusion, ils conviennent que les conditions du démarrage du projet de Dave sont réunies et souhaitent solliciter dès à présent un nouveau rendez-vous avec Inès et un associé de leur cabinet, pour lui faire part de leurs doutes sur son implication et évoquer sa feuille de route de manière plus détaillée.

Un engagement constant
Lors de la mise en place de démarches ou de systèmes au sein d’une organisation, l’engagement de la direction est un élément incontournable, qu’il s’agisse d’innovation, de processus ou de déploiement d’une méthodologie.
Dans le référentiel ISO, certaines normes de systèmes de management dédient des sections spécifiques à la responsabilité de la direction tout en amont : section 5 pour l’ISO 9001 (Qualité) et section 4.2 pour l’ISO 50001 (Energie) par exemple.
La direction peut parfois être sollicitée au terme de la démarche. Dans son article sur la discipline de l’expérimentation dans les affaires, Stefan Thomke enjoint le management à mettre en place les résultats obtenus par un processus clair d’adhésion.
Savoir qu’un responsable sera vigilant et tiendra son rôle sur toute la durée du projet n’est certes pas un gage de réussite mais place en revanche celui-ci sur de bons rails. Me reviennent à l’esprit des projets de transformation ou de déploiement qui flottaient du fait d’une absence ou d’une présence par intermittence de la direction.
Et vous, avez-vous vécu des expériences similaires?